La culture maorie, source de fierté pour la Nouvelle-Zélande

La culture maorie est populaire en Nouvelle-Zélande et en particulier sur l’île du Nord. De plus, elle fait partie intégrante du mode de vie des Kiwis, et plusieurs possibilités s’offrent aux touristes qui souhaitent s’initier à la passionnante culture maorie. Les danses et les chants traditionnels, la langue maorie ainsi que l’histoire de la population maorie sont au cœur de l’identité de la Nouvelle-Zélande. Les touristes découvrent cette civilisation en participant à des activités telles que le Haka, ou encore la tradition de l’accueil maori.

La langue maorie

Les Maoris sont le peuple indigène de la Nouvelle-Zélande appelé des tangata whenua. Ils y sont arrivés, il y a plus de 1 000 ans à partir de leur terre natale polynésienne, l’île mythique Hawaiki. Actuellement, les Maoris représentent 14 % de la population et leur histoire, leurs traditions et surtout leur langage sont au cœur de l’identité du pays. Vous auriez déjà entendu du te reo maori qui est la langue des Maoris, durant votre visite de la Nouvelle-Zélande. Peu de Néo-Zélandais ne reconnaissent pas les expressions et les termes maoris les plus courants. Et vous pourrez aussi en apprendre certainement. 

La plupart des Maoris vivent sur l’Île du Nord, et ils sont beaucoup plus nombreux dans la région d’East Cape. Pourtant, ce peuple est en effet un patchwork de diverses tribus, chacune avec sa propre terre ancestrale, et sa propre histoire à raconter. Ainsi, les langues officielles de la nation sont l’Anglais et le Maori. Le nombre de Maoris qui parle couramment leur langue d’origine, est estimé à 5 000. Au cours des 20 dernières années, un mouvement de renaissance de la langue et de la culture maorie a pris forme. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site www.voyage-nouvelle-zelande.info

Chants et danses, la fierté maorie

La culture maorie est la plus vieille de la culture néozélandaise. Il s’agit essentiellement d’une culture orale recueillie à la fin du XIXe siècle par des intellectuels européens. Les chants appelés waiata font partie intégrante de l’art maorie. Malheureusement, certaines chansons traditionnelles ont été perdues, il reste le Karanga qui est le chant des femmes dans les cérémonies d’accueil, et aussi le Haka qui est le chant de guerre. Ce haka est à vrai dire un nom générique de la danse de la Nouvelle-Zélande, dont la célèbre démonstration des joueurs de rugby n’est qu’un exemple. Les prouesses culturelles maories, comprenant le chant de la Nouvelle-Zélande ainsi que l’ancienne danse guerrière appelé haka, représentent un excellent moyen de découvrir la culture maorie. Dans ce pays, les voyages organisés vous réservent un accueil maori traditionnel et chaleureux dans un marae ou espace de rencontre. Les visiteurs y pourront assister à un spectacle culturel accompagné d’un délicieux hangi qui est cuit dans un four en terre.

Les arts visuels et traditionnels maoris

Les arts visuels maoris comme les tatouages, la sculpture et le tissage sont si bel et bien vivants en Nouvelle-Zélande. Des armes traditionnelles et de précieuses parures peuvent d’ailleurs être trouvées dans les centres culturels et studios des deux îles. De ce fait, si vous assistiez à une démonstration de tissage ou de sculpture, vous remarqueriez que plusieurs techniques utilisées restent inchangées depuis les temps anciens. En ce qui concerne l’artisanat de la Nouvelle-Zélande, les Maoris excellent dans le tissage qui est un métier traditionnellement féminin. Ils se spécialisent également dans la sculpture du bois et des pierres précieuses telles que la pierre de Jade. 

L’art maori de Nouvelle-Zélande peut notamment être admiré sur les armes, les maraes, les instruments de musique et les maisons communautaires maories. Les motifs employés dans ces sculptures, généralement inspirés par l’environnement naturel, se voient un peu partout en Nouvelle-Zélande, comme le tiki qui représente l’être humain. En somme, le tatouage maori, avec ses motifs variés, a depuis bien longtemps franchi les frontières, et les visiteurs profitent de leur séjour pour se faire tatouer, surtout à Rotorua.

Quelle destination choisir pour son prochain voyage
Comment organiser un événement d’affaires en Sarthe ?